Actualités

A la une

 ⇒Moi aussi je suis Catherine Deneuve

 

Une table de cuisine. Une porte. Une cabine de douche transformée en cabaret. Un piano: Une famille. La mère rate son dernier gâteau. La benjamine décide qu’elle est Catherine Deneuve.
La cadette se substitue à sa mère, se découpe en morceaux et se prend pour une chanteuse de cabaret. L’aîné ne parle que pour corriger les fautes de français des autres. Le fantôme du père plane sur la famille…
De chansons en affrontements, chacun vit sa folie et règle ses comptes entre un cake au citron, un couteau de cuisine et un revolver.

Anciennement

⇒Le 20 Novembre

 

Depuis deux ans, Sebastian planifiait, filmait, notait tout ce qui le conduirait le 20 novembre 2006, à pénétrer dans son lycée et à tirer sur les élèves et les professeurs, avant de se suicider. A partir des traces laissées par le jeune homme, Lars Norén écrit le 20 novembre. Un texte court écrit sous le coup d’une émotion profonde, d’une interrogation grave devant le geste épouvantable d’un adolescent en perdition et en rupture relationnelle.

La metteure en scène Élodie Chanut, qui pense son théâtre comme un lieu de rencontre et de débats, nous plonge au cœur de la psychologie de cet adolescent. Elle dissèque et révèle ce processus d’isolement qui s’auto alimente entre haine de soi et haine des autres.

flyer

Mis en scène par Élodie Chanut, le sensible Nathan Gabily, que nous avons vu à Colombes, contient la violence du « personnage ». Corps, voix, regard, tout dit le désastre d’un mode qui saccage les enfants et les abandonne à leur solitude. Ainsi tourne la planète bleue.

(cliquer sur Revue de presse→ ARTICLES pour lire la suite de l’article)

ARMELLE HÈLIOT – LE FIGARO