Même pour ne pas vaincre

En suivant trois jeunes dans leur histoire intime nous entrons dans la grande histoire, celle de la guerre d’Algérie, abordons le manque de transmission porté par notre génération et la réalité de ces hommes redevenus civils.

« La force du livre tient précisément dans sa capacité à mettre en résonance le social et l’intime, cependant que le passé et le présent se répondent d’hallucinante façon […] »

Jean-Claude Lebrun, L’Humanité du 26 mai 2011

« Un bloc de fureur que l’on prend comme un direct […]écrites dans « l’exaltation », toutes les voix de Même pour ne pas vaincre sonnent admirablement juste. Et fort. […] »

Raphaëlle Leyris, Le Monde du 28 avril 2011

 

Diaporama Photo MPNPV